Et pourquoi pas une MUSt ?

Le Docteur Kent est installé ici depuis plus de 40 ans. Petit à petit, il s’est constitué une patientèle fidèle, et le lien qui l’unit à tous ces gens est fort. Il ne peut se résoudre à les abandonner comme ça. La plupart des médecins du secteur, débordés, n’acceptent plus de nouveaux patients. Comment faire ? Que faire de tous ces agriculteurs retraités qui ont vieilli en même temps que lui ? Un médecin étranger l’a contacté par mail récemment, car il serait intéressé par la reprise du cabinet. Seulement voilà, il est en train d’apprendre le français. Kent est un peu sceptique.

Alors il continue, il repousse toujours plus loin sa date de départ à la retraite. Moi je l’aime bien le Dr Kent, même s’il m’impressionne avec tous ses super-pouvoirs (je vous en parlerai dans un prochain billet).
Et j’aimerais bien accepter sa proposition récurrente de succession.

Mais… il y a un gros mais.

Actuellement, Kent travaille beaucoup, de 9h à 21 heures, il revient le samedi après-midi pour gérer la paperasse accumulée. Tout cela, je l’ai vécu quand je l’ai remplacé, et je l’ai observé quand j’ai remplacé ses associés.

Voilà le constat actuel. Maintenant, projetons nous un peu plus loin, dans un avenir proche, mettons 10 ans… une bonne moitié des médecins du secteur sera partie à la retraite.

J’ai toujours aimé travailler, parfois tendance hyperactive, et j’adore mon travail. Mais franchement, il faut avouer que ça sent le traquenard à plein nez. Nous sommes entraînés dans un cercle vicieux. Moins il y a de médecins, plus il est difficile d’exercer, moins l’installation est attractive, et moins il y a de médecins, et rebelote.

Kent ne part pas pour l’instant, car il trouve que ce serait déloyal vis à vis de ses patients et de ses associés. Pour combien de temps encore ?

A quelques kilomètres de là, il y a le cabinet du Dr Lulu. Il a le même âge que Kent, mais il est malade. Dans quelques mois, il partira, sans successeur, pas le choix. Il a déjà trop repoussé l’échéance.

Lulu et Kent ne sont pas très optimistes quand on leur parle de l’avenir de la médecine générale. Ici, nous sommes situés en campagne, certes, mais à quelques kilomètres de la mer seulement, près d’une zone hautement touristique. Malgré cela, nous sommes en zone sous-médicalisée.

Récemment, on m’a proposé de participer au projet #PrivésDeDéserts, et j’ai accepté, avec un grand enthousiasme. Je comprends tout à fait que ces propositions puissent déranger, car elles ne s’inscrivent pas dans le modèle traditionnel de médecine générale « à la française ». Mais le monde évolue, et la médecine générale aussi. Je suis persuadée que les patients de Lulu et Kent seraient ravis de voir des jeunes médecins affluer dans leur campagne.

Ils seraient peut-être un peu gênés au début de ne pas voir le même médecin à tous les coups. Mais ils s’y feraient vite, comprenant que tout est noté dans le dossier, et qu’il n’est pas nécessaire de tout réexpliquer à chaque consultation.

Et je suis persuadée que Lulu et Kent verraient d’un bon oeil la création d’une MUSt entre leurs deux cabinets, soulagés de pouvoir partir l’esprit tranquille.

Publicités
Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

2 Commentaires

  1. Triste réalité qui doit nous obliger à réagir.
    La création de MSP universitaire dynamique est possible.
    La PAPS des ARS peut être une aide à la mise en relation de médecins autour d’un projet commun. il faut des médecins qui s’engagent.
    Le plus dur reste de s’engager pour tout à chacun.
    L’engagement est une exigence envers soi et envers l’autre.
    Je suis dans ce questionnement également.

    Réponse
  2. Toute proposition dérange de toutes les façons… alors autant le faire, car aussi, il y a qu’une proposition est une réponse à un problème que l’on veut résoudre.
    Merci de tes questions-réponses.
    Michel

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :