Etrangère

Je suis très attristée par l’échange musclé que je viens d’avoir avec un membre de ma famille. Fort heureusement, je ne le vois qu’une à deux fois par an. Pour des raisons qui m’échappent, il a sombré dans le militantisme d’extrême droite. Alors qu’il a connu une vie plutôt paisible jusqu’à présent (du moins de ce que j’en sais), il s’est mis à détester les étrangers, à plus forte raison s’ils viennent d’Afrique du Nord. Pourquoi ? Comment ?

Notre échange, parti d’un sujet bien précis, a rapidement déviée sur l’AME. Visiblement, ce sigle « maudit » lui file de l’urticaire. Que n’ai-je lu… des parasites, des profiteurs, la France une vache à lait.

Sortie nauséeuse de cet échange complètement stérile, je m’interroge. Vous l’aurez peut-être remarqué, je suis une adepte de bisous et bisounours. Un doute fugace m’étreint, suis-je trop naïve ?

Je repense à tous les bénéficiaires de l’AME que j’ai rencontrés. J’en ai oublié certains, c’est sûr. Mais je ne me rappelle pas de profiteurs. Je me rappelle de personnes dans la souffrance, l’esprit marqué par des souvenirs souvent atroces.

Et puis je repense à Natalya. Notre rencontre m’avait tellement touchée que je l’avais écrite, pour ne pas l’oublier. Je rallume l’odinateur, je cherche le texte.

« Natalya, tu as un prénom qui fait rêver, de princesse de conte de fées russe.

La vérité est toute autre. Tu es une immigrée venue de l’est, tu dépends de l’AME , tu as quatre enfants restés au pays, tu ne sais pas quand tu vas les revoir, tu parles mal le français, et tu viens de faire une fausse couche.

Tes grands yeux me troublent car j’y détecte une souffrance que je ne connais pas. Notre relation, empreinte de pudeur, a l’air de fonctionner car c’est moi que tu veux voir à chaque fois.

Pourquoi es-tu venue dans notre pays ? Combien de malheurs encore y-a t-il dans ton passé expliquant cette douloureuse décision ? Je n’ai pas osé te demander la raison de ta venue. Peut-être qu’un jour tu m’aurais raconté.

Natalya… je suis désolée. Mon stage s’est terminé, je n’ai pas pu te dire au-revoir. Je te souhaite une vie plus douce. »

Je ne sais pas comment réagir à un tel flot de haine. Je pense juste à Natalya.

PS : Je précise d’emblée que je ne publierai pas les commentaires que je jugerai trop polémiques.

Publicités
Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

16 Commentaires

  1. Quand la situation de chacun devient difficile, nous cherchons des responsables. Entendant tous les jours les mots, récessions, crises, pauvreté, il faut savoir qui blâmer. Facile : blâmer ceux qui « profitent » des aides, diaboliser les « nantis », dénoncer les « étrangers ». Ceux qui sont « pas comme nous », les très pauvres et les moyennement riches. Pour que la masse centrale ait de la haine à déverser et sache sur qui taper pendant que les très riches continuent de se dorer la pilule tout en n’étant pas visibles.
    Créer la haine et l’entretenir pour se maintenir soi-même hors de la mêlée et continuer de profiter du système : un art d’enfoiré.

    Réponse
    • Bonjour Fluorette !
      Exactement ! Créer la division dans les classes inférieures (oui, j’ai bien dit classe) permet à ceux qui l’ont créé de rester tranquille… Ça fait partis de la guerre des classes… qui est toujours bien présente, même si larvée !!
      Par contre, je préfère conserver au terme d’ « enfoiré » ça valeur positive des restos du cœur…

      Réponse
  2. Tout dépend du côté de la lorgnette avec lequel on regarde. Un article comme celui-ci explique en partie la réaction de ton parent tombé du côté obscur http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/07/18/01016-20120718ARTFIG00595-ame-des-exces-prejudiciables-au-systeme.php malgré le titre prudent de l’article.

    J’aimerais bien savoir comment deux turcs en AME ont pu avoir un RV aussi rapide avec le Pr Debré.

    Suivant que l’on regarde le quotidien ou quelques exemples malheureux, la point de vue est totalement différent.

    Réponse
    • Bien vu, c’est exactement cet article qu’il m’a expressément demandé de lire, dans le but de me convaincre.

      Réponse
  3. docteurmilie

     /  août 5, 2012

    Je fais partie de la #BisounoursTeam mais sur ce sujet,je n’ai qu’une conviction: les bénéficiaires de l’AME ne sont pas des profiteurs,ce sont des gens dignes, souvent bléssés et plus courageux que beaucoup.L’AME n’est en aucun cas responsable du déficit de la sécu,c’est une bonne chose même si insuffisante…

    Réponse
  4. jlclouet

     /  août 5, 2012

    que je sache ce ne sont pas les utilisateurs de l’AME qui ont rédigé la loi?? Donc je propose qu’on lache un peu les titulaires de l’AME et les médecins qui les soignent. Quand on en sera plus qu’à cela pour réduire les dépenses de santé, nous verrons…
    Je crois que votre interlocuteur fait surtout partie des gens qui considèrent que eux, ont cotisé et donc 1- j’ai droit, 2- ce n’est pas moi qui consomme!
    J’aime à leur rappeler avec un brin de perfidie et de cynisme que je leur souhaite bien de n’avoir jamais besoin de notre merveilleux système de santé.
    Ce n’est malheureusement jamais très bon signe et jamais par plaisir.

    Réponse
  5. En fait, à chaque fois qu’il y a des droits, il y a des abus de la part de certaines personnes ayant ces droits… et c’est normal ! oui, c’est humain ! Il faut savoir accepter cela !!… tant que les abus ne sont pas majoritaires et que le droit est juste, louable et surtout utile pour l’ensemble de la société.
    Si on ne sait pas accepter cela, alors on tombe dans l’excès, dans l’extrémisme…
    Comme exemple: l’attribution d’indemnités du chômage est une mesure juste et louable. Mais j’ai un voisin qui en abuse… Faut-il pour autant supprimer les indemnités chômage… ? Ben non !
    Après, sans vouloir faire disparaître ces droits, vouloir limiter ces abus peut aussi être juste… mais faire cela en montrant du doigt, en stigmatisant, en divisant, en faisant croire à la nation que TOUS ces gens sont des profiteurs, c’est effectivement dégueulasse…

    Réponse
  6. Le Figaro s’était déjà fendu d’un article qui m’avait fait sortir de mes gonds en 2010. Il faut recommander à l’auteur – que je soupçonne d’être le même – de lire le rapport de l’IGAS de 2007, qui conclut :
    « Au total, l’ajout de nouvelles conditions d’éligibilité à l’AME ne diminuerait pas les risques de fraude déjà existants mais emporterait le risque d’exclure de l’accès aux soins des personnes résident sur le territoire français et nécessitant véritablement des soins. ».
    Enfin, Il faut fort mal connaître le parcours de ces personnes pour affirmer que plus il y a d’ordonnance, plus c’est facile d’être régularisé. Le DASEM (droit au séjour des étrangers malades) est bien plus complexe et policé que cela. (voir l’excellent guide du COMEDE)
    Donc merci pour ce billet qui se place très justement sur le plan émotionnel. Toutes ces situations où se mêlent santé et précarité sont parfois à l’origine de sentiments contradictoires chez les soignants, mais il ne faut pas se laisser abuser par des articles ne s’appuyant que sur des témoignages partisans.

    Réponse
  7. « Sache que l’union fait la force, mais que la misère la divise, et qu’en période crise, chacun mise sur son buiz’…  » Affirmative action, NTM.

    En anglais, Étranger se traduit par Alien… Et l’Alien, dans notre imaginaire collectif, est un parasite extraterrestre qui se nourrit des viscères humains pour féconder. Curieux hasard, non ?
    AME, RSA, CMU, des sigles qui catalysent les haines nationalistes, dont la logique brute, mécanique, est hermétique à tout argumentaire puisque fondée sur l’argument millénaire de « l’enfer, c’est les autres ».
    Je te conseille l’écoute de ce sketch de Desproges : http://www.youtube.com/watch?v=ejVrbqEUnec

    A bientôt

    Réponse
  8. Pascal Charbonnel

     /  août 5, 2012

    Tout ceci n’est pas dans le rationnel et ce n’est pas avec une bataille de chiffre qu’on fera arrêter la régression psychique. Ta réaction me rappelle la mienne le 11 septembre : comment peut on en arriver là, à cet irrationnel qui nous fait haïr l’Autre ? L’AME touche plus les soignants parce que d’une part notre quotidien nous réaffirme que les abuseurs sont très minoritaires et que les non abuseurs les compensent largement de par ce qu’ils apportent à notre pays, d’autre part notre choix professionnel est forcément humaniste dans la compréhension et l’acceptation de l’Autre. Il est fort probable que nous aurons de plus en plus à batailler contre l’obcurantisme. Je suppose que le même qui est contre l’AME est contre l’IVG que ceux de son parti qualifie  » de confort ». Au moins dans ces quelques domaines peut-on avoir un peu d’espoir dans le gouvernement actuel, en rappelant en permanence au parti qui le soutient où est la ligne jaune.

    Réponse
  9. Rien à voir avec le sujet d’origine mais vaut qu’on s’y intéresse…

    Je viens de lire l’article du Figaro.
    Sous cet article, 3 liens publicitaires:
    – Devenez non imposable
    Vous payez + de 2500€ d’impôts? – de 55 ans? Grâce à la Loi Scellier, 0 € d’impôts sur 9 ans !
    – Réservez votre essai gratuitement et découvrez le plaisir de conduire de la gamme BMW
    – Toutes les compagnies LOW COST en une seule recherche : trouvez le meilleur prix pour vos vols!

    Bref, je me demande QUI sont les réels profiteurs du système… Les AME ou les lecteurs du Figaro qui vont se payer une BMW grâce aux impôts qu’ils n’auront pas payé???
    Pour ma part, je paie des impôts, je n’ai absolument pas les moyens de me payer une BMW ni de partir en voyage en avion, même low cost, et je plébiscite l’AME, parce que des gamins pauvres aux dents de lait déjà pourries j’en croise une tripotée…

    Réponse
  10. Un bel article, de jolis commentaires censes, merci pour cette eclaircie de bon matin 🙂
    Je suis toujours incredule face aux racistes qui associent « payer des impots » a « nationalite » « benefices du systeme social » comme si nos etrangers ne travaillaient pas contrairement aux bons francais. J’espere qu’Hollande pacifiera un peu la France. Je n’avais pas lu le rapport de l’IGAS mentionne plus haut, mais j’ai lu le dernier la semaine derniere et il me semble qu’aucune mention n’etait faite des beneficiaires de l’AME, ouf. Un signe positif ?
    Bonne journee et merci

    Réponse
  11. Le pire, je trouve, est que l’on n’arrive plus à échanger dans ce type de situation. La discussion est si fermée, totalement empreinte de certitudes populistes de personnes qui ne vivent, la plus part du temps, aucune tension possible quotidienne « inter ethnique » et qui rendent la position de l’esprit ouvert et tolérant presque impossible à tenir …
    Ce nouveau siècle est celui du chacun pour soi …

    Réponse
  12. MarcusVinicius

     /  septembre 3, 2012

    Mwouais… faudrait voir à sortir un peu de l’angélisme à propos des étrangers. Sans être raciste ou quoi que ce soit, il est vrai qu’il y a des abus avec l’AME. Le premier abus est l’absence de participation financière, même symbolique, de la part des clandestins, ce qui signifie qu’en l’état actuel des choses, les étrangers en situation irrégulière, les clandestins donc, ont des droits supérieurs aux assurés sociaux français. Qu’on essaie de limiter cela par un forfait de participation symbolique, voire par un parcours de soins qui leur serait opposable (style soins de suivi seulement pour les femmes enceintes ou les enfants, dans des dispensaires, seulement pour les problèmes de santé graves, hors urgences, etc…) ne paraît pas excessivement rigoureux. Il ne faut pas oublier que nous sommes le pays au monde le plus généreux en matière d’accueil des étrangers, et spécialement concernant les soins de santé. Allez voir un peu ce qui se fait dans les autres pays d’Europe, cela vous fera réfléchir. On n’est pas un type d’extrême droite ou un nazi seulement parce que l’on pointe du doigt les abus manifestes. Quant au risque théorique de voir des maladies se propager, ou bien voir les coûts de santé augmenter si l’on ne continue pas de soigner ces clandestins, cela reste à voir, surtout si l’on continue de promouvoir les vaccinations gratuites notamment.
    Pour illustrer les dérives de l’AME, il faut voir que son coût augmente chaque année de + 15 %. Vu la période de crise exceptionnelle, et de récession généralisée, il n’est pas absurde de vouloir recentrer des ressources rares sur notre propre population.
    Enfin, je ne sais pas pour vous, mais moi je vois quasiment lors de chaque garde des cas de consultations abusives par des bénéficiaires de l’AME (style rhinopharyngite ou autre lombalgie, qui bien-sûr ne pouvait pas attendre le lendemain, ou bien qui durent, mais bizarement la personne n’a pas consulté de médecin en journée). A mon avis, le dispositif n’a pas été pensé pour cela, et une fois de plus un dispositif généreux a été détourné de sa vocation initiale.

    Un peu marre aussi de se discours anti-riches en filigranne dans bien des blogs médicaux (ou non médicaux d’ailleurs) francophone. Comme si être riche était suspect (on a forcément exploité les autres), ou même immoral.
    Ce n’est pas en décourageant ou en faisant fuir les plus entreprenants qu’on améliorera la situation des plus pauvres. A croire que seules les « belles âmes » de gauche produisent du blog médical…

    Réponse
    • Mon blog n’a pas vocation a délivrer des idées politiques. Ceci dit, comme nous tous, j’ai effectivement des opinions, qui peuvent transparaître dans certains écrits. Je ne vais pas les renier pour respecter un semblant de parité gauche/droite dans la blogosphère, ce serait absurde. Et, en passant, rien n’empêche des gens de droite de bloguer.

      Réponse
  13. MarcusVinicius

     /  septembre 7, 2012

    Je ne pensais évidemment pas à un genre de parité d’opinion. Ce serait grotesque en effet, chacun doit s’exprimer selon ses convictions profondes.

    Il est vrai que la mentalité « conservatrice » goûte assez peu au militantisme, et cela se ressent au très faible nombre de blogs « de droite », comparé à ceux « de gauche ». Au niveau médical c’est le désert absolu. Ce qui est dommage car cela contribue à donner, à mon avis, une image faussée de la profession, notamment en médecine générale.
    Je me lancerais bien si j’avais un quelconque talent littéraire, mais voilà…

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :